choisir sa poussette

Guide d’achat d’une poussette

Pour trouver ce qui convient le mieux à vos besoins, tout conseil valable doit tenir compte de votre mode de vie.

  • Si elle est urbaine, vous êtes intéressé par une poussette légère et maniable. Avec un châssis simple, il pourra vous déplacer sur des terrains asphaltés, même un de ces classiques avec les grandes roues, style vintage, peut valoir le coup.
  • Si vous utilisez beaucoup les transports publics, vous êtes intéressé par une poussette qui est petite, légère et facile à plier. Ceci, qui est la règle générale, devient essentiel si vous envisagez de faire un voyage plus long en bus, en train ou en avion.
  • Si votre environnement est plus rural, portez une attention particulière à la qualité des roues. Votre poussette aura également besoin d’un bon amortissement, de finitions solides et d’un châssis aussi robuste que possible, pour supporter des terrains avec une certaine dénivellation. Si vous avez l’habitude de vous promener sur les routes, ne négligez pas ces facteurs ou la chaise ne durera pas longtemps.
  • Si votre voiture a un petit coffre, calculez bien l’espace nécessaire pour accueillir la structure pliée plus les bagages habituels. Voyez aussi que vous pouvez supporter le poids du chariot entier pour monter les escaliers.

Bref, pensez que tout ce que vous achetez, qu’il soit beau ou laid, vous devrez le porter à un moment donné. Vous le voyez ?

Enfin, tenez compte de vos goûts et préférences personnels, dans la mesure où votre budget le permet. Et laisse ton intuition te guider. Si, lorsque vous voyez le chariot, vous avez l’impression que le sac va être petit, n’hésitez pas : il est petit. Quitter la maison avec l’enfant est une opération de l’intendant et tout l’espace est nécessaire.

Quelles caractéristiques devez-vous prendre en compte ?

Le châssis

C’est le squelette du chariot, celui qui va vous permettre d’utiliser tout le reste. Il doit être solide, avec de bonnes finitions et des joints renforcés, surtout dans les zones où il se plie.

La nacelle

Bien que vous ne l’utiliserez pas longtemps (en principe jusqu’à six mois), la nacelle permet à votre bébé de voyager confortablement couché et très protégé du monde extérieur. Etant si petit, il appréciera.

Certaines poussettes vous permettent de coucher le siège à 180º, ce qui peut vous empêcher d’acheter la nacelle, même si elle ne sera pas exactement la même. Malgré cela, la chaise entièrement inclinée peut être utilisée pour faire des arrangements de voyage occasionnels, faciliter les siestes ou les changements de couches.

La chaise

C’est le plus long que vous utiliserez jamais, le but principal de l’achat de tout ce bazar. Assurez-vous donc, tout d’abord, qu’il est le plus confortable possible : que le rembourrage vous convaincra, que le repose-pieds est réglable, qu’il est doté d’un harnais de sécurité facile à enlever et à mettre…

La plupart des poussettes portent votre bébé dans le sens de la marche, mais certaines vous permettent de choisir si vous préférez qu’il aille face à vous, du moins lorsqu’il est encore petit et pas trop pressé d’aller fouiner.

Le groupe 0

De nombreux porte-bébés permettent d’attacher un groupe 0, aussi appelé maxicosi ou œuf. C’est une sorte d’hybride entre une poussette et un siège auto, pour les enfants du nouveau-né à 9 kg. La position de ce type de siège n’est pas recommandée pour le bébé pendant une longue période, donc n’en faites pas votre siège principal, mais est très utile pour les petits voyages et les petites courses dans lesquelles vous emmenez le petit.

Le guidon

Mieux, ajustable. Vous allez pousser le chariot pendant de nombreuses heures par semaine, alors vous devriez essayer d’éviter que votre dos ne souffre. Si vous êtes un parent de taille moyenne, cela vaut généralement la taille standard, mais si quelqu’un est particulièrement grand ou petit, c’est quelque chose à garder à l’esprit pour éviter d’éventuelles blessures ou simplement un inconfort musculaire après une longue marche.

Espace et poids

Où allez-vous le garder ? La taille est importante, alors pensez à l’espace dont vous disposez à la maison pour votre poussette, vérifiez qu’elle rentre dans l’ascenseur, demandez à la garderie si elle a des règles à ce sujet (beaucoup n’autorisent que les chaises pliantes) …

Quant au poids, c’est la même chose ; considérez si vous devez monter les escaliers régulièrement, si vous allez le charger ou le décharger de la voiture souvent, ou si vous voulez voyager avec le chariot sur votre dos.

Les accessoires

L’essentiel est d’avoir une bonne cagoule, qui protège bien du soleil et qui est facile à mettre et à enlever ; aussi qu’elle ait une bonne ventilation, surtout les jours de grande chaleur. À l’autre bout, la plupart des voitures sont munies d’une housse de pluie, mais sinon, vous devrez en acheter une pour protéger votre enfant contre les intempéries.

Enfin, vérifiez que vous êtes convaincu par le sac, tant en termes d’accessibilité (être facile à atteindre) qu’en termes d’espace disponible.

En fin de compte, le plus intéressant dans cette liste de fonctionnalités est que vous décidez lesquelles vous allez vraiment profiter. Ensuite, avec une utilisation quotidienne, vous finirez probablement par personnaliser la poussette de votre bébé, afin que vous et lui soyez aussi confortables que possible. Voici quelques idées pour  » mettre au point  » votre voiture :

POUSSETTE, 2 EN 1, 3 EN 1. QU’EST-CE QUI M’INTÉRESSE LE PLUS ?

Il y a trois pièces de base que vous devrez avoir : nacelle ou moïse, poussette et Groupe 0. La première, pour porter le bébé dans les premiers mois, quand il ne peut pas encore s’asseoir ; la deuxième, pour le promener quand il ne marche pas facilement ; et la troisième, pour voyager en voiture avec toutes les garanties de sécurité.

Au moment de l’achat, vous pouvez décider d’acheter chaque article séparément, ou opter pour un chariot unique qui vous offre toutes les options pour les retirer et les mettre sur le châssis.

La plupart des poussettes sont inclinables, bien que si vous souhaitez vous passer de la nacelle, vous devez vérifier que le modèle choisi permet une inclinaison de 180º. Si c’est le cas, il remplira la fonction de la nacelle, bien que le bébé ne sera jamais aussi isolé et protégé que dans une pièce conçue spécialement pour cela.

C’est pourquoi de nombreux chariots comprennent un berceau séparé, qui peut être assemblé à la place de la nacelle : c’est ce que l’on appelle le 2 en 1. Comme il est amovible, il est particulièrement utile si vous devez à tout moment porter le bébé à la main dans des espaces réduits, car ils comprennent généralement une poignée supérieure pour que vous puissiez porter la nacelle seule et vous dispenser de la structure du chariot.

Le 3 en 1 va plus loin et propose toutes les pièces dans le même emballage. Le groupe 0 permet de porter votre bébé dans la poussette sur de courtes distances – car il n’est pas conseillé de maintenir cette position pendant longtemps – et résout en même temps le problème des trajets en voiture, au moins pendant la première année. C’est une excellente solution si vous avez peu d’espace à la maison, et c’est généralement moins cher que d’acheter chaque article séparément.

DE QUOI DÉPENDENT LES PRIX DES POUSSETTES ?

Pourquoi y a-t-il des poussettes qui coûtent moins de 100 euros et d’autres qui coûtent jusqu’à 1 500 euros ? Comment expliquez-vous une telle différence de prix ?

En règle générale, la réponse est évidente : si vous payez plus cher, vous achetez une meilleure qualité. En tirant la carte, vous obtiendrez une poussette plus durable, qui servira même pour le prochain enfant de la famille ou vous pourrez même la revendre quand vous en aurez fini avec elle. Cependant, certains facteurs peuvent faire monter le prix en flèche et, dans votre cas, ils peuvent ne pas être aussi importants :

Le design. Si vous ne voulez pas vous en tenir à une esthétique spartiate, vous devrez peut-être payer un peu plus cher. Il existe des voitures qui permettent une personnalisation supplémentaire en achetant des accessoires ou des ensembles textiles séparément.

La marque. Les marques les plus connues (Maclaren, Chicco, Bugaboo…) ont déjà une certaine garantie de bonne performance, si vous allez chez certaines marques elles ne sont pas forcément bon marché.

L’espace. Si vous avez peu de place à la maison ou si vous êtes intéressé à avoir une structure très pliable (et la rendant aussi facile que possible), il y a des marques qui ont réalisé de véritables merveilles dans ce domaine ; mais vous le remarquerez dans le prix final.

Le poids. Il en va de même pour le poids que pour l’espace. Économiser sur les deux concepts sans sacrifier la robustesse du chariot est un effort supplémentaire pour les concepteurs, et ils vont vous le faire payer.

Si c’est votre premier enfant, et que vous prévoyez en avoir d’autres, ne lésinez pas : il vous faut un chariot qui dure. Si vous ne voulez pas attendre longtemps entre l’un et l’autre, il existe des voitures individuelles qui vous permettent d’ajouter un accessoire pour les transformer en jumeaux.

En tout cas, ne soyez pas aveuglé par le prix. Évidemment, personne ne donne quatre pesetas et les voitures très, très bon marché est bon marché pour une raison. Mais pour un montant raisonnable, vous pouvez emporter une bonne voiture de bébé à la maison, si vous choisissez bien les caractéristiques qui vous intéressent.

Surtout, évaluez votre budget global, en fonction de tous les autres éléments que vous devrez également acheter.

Laisser un commentaire